• Cafipemf

    CAFIPEMF

  •    

    CAFIPEMF : Rédiger son rapport d’activité

    Cette année, j’ai passé la première étape du CAFIPEMF, à savoir l’épreuve d’admissibilité (et je l’ai eu : YOUPI ! CHAMPAGNE ! HOURRA !!!)

       Cette épreuve consiste en l’écriture d’un rapport d’activité de 5 pages et d’une soutenance de 15 minutes avant la terrible épreuve des 30 minutes de questions avec le jury.

       Dans mon département, nous sommes vraiment très bien préparés : réunion sur le cadrage de l’épreuve, réunion de travail avec des CPC pour améliorer son rapport avec d’autres candidats, cours d’impro théâtrale… Je vais essayer de vous livrer les conseils donnés, les attendus de l’épreuve et je vous donnerai la trame de mon rapport.

    Un rapport d’activité KEZAKO ?

       Le RAEP est un écrit qui doit VOUS raconter. On doit y trouver les lignes de force de votre parcours qui vous ont permis de développer les compétences du formateur citées dans le référentiel de compétences.

       Il ne faut pas parler que de sa pratique de classe, mais SE PROJETER dans les futures missions du formateur (et c’est bien ça le plus dur, car se projeter dans quelque chose qu’on ne connait pas… ben c’est difficile). Il faut témoigner de son investissement dans le travail en équipe, de sa capacité à analyser sa pratique, des apports théoriques qui nous ont permis d’évoluer.

     

    La trame de mon rapport

       Tous les rapports sont différents, car chaque rapport ressemble au candidat qui le défend. Je vous propose de vous livrer ma trame détaillée, même si elle ne vous correspondra pas, cela peut vous donner une idée. Pour chaque idée, j’ai expliqué ce que cela a développé en moi (une posture, une réflexion, une compétence...)  ce que cela pourrait m'apporter dans mes fonctions de MF.

    Introduction (1 page)  

    -          Cursus universitaire

    -          Expérience avec mon propre Maitre Formateur lors de mon année de PES extrêmement enrichissante et ce que cela a développé en moi comme PE.

    -          Grande mobilité lors des 7 premières années qui m’a permis de toucher à plusieurs types de postes, niveau et de voir plusieurs fonctionnements d’école.

    -          Mon poste définitif actuel

    -          Mon dernier rendez-vous de carrière.

    -          Ma problématique « bateau » : Au regard de mes expériences, qu’est-ce qui me permettrait de me projeter dans la fonction de MF ?

     Mon plan

     

                   I) Une expérience professionnelle significative : la classe flexible, le travail en ateliers et en centres dans une classe de cycle 2. (2 pages) 

    -          Née d’une interrogation : Comment faire avancer chaque élève selon ses capacités, tout en réussissant à prendre du temps avec chacun pour l’accompagner dans ses apprentissages ?

    a)    Expérimenter un dispositif pédagogique : modifier les espaces, les contenus, les modalités.

    -          Les apports théoriques, formations qui ont aidé à la mise en place de ces nouvelles modalités d’enseignement.

    Ce qui a changé dans ma classe.

    b)    Les gestes enseignants au cœur du dispositif

    -          Découvertes de nouvelles postures d’enseignement et d’élèves (cf Dominique Bucheton) grâce à la classe flexible.

    c)    Évaluer un dispositif en s’appuyant sur la qualité des apprentissages des élèves

    -          L’évaluation positive : élaboration d’un tableau de suivi des compétences acquises.

    -          Apports pour les élèves de ces nouvelles modalités de travail.

    -          Regard critique sur la classe flexible : difficultés pour certains élèves.

                   

             II) Le travail en équipe. (1 page)

    Sur le thème de la lecture.

    -          Analyse de nos pratiques en équipe.  

    -          Quels changements et quel a été mon rôle dans ces changements.  

     

    III) Une première approche de formation. (1 page)  

    -          Accueil de professeurs en difficulté dans ma classe pour une observation.

    -          Une expérience réussie. Pour quelles raisons ?

    -          Une expérience ratée. Ouverture pour mon oral : Comment aurais-je pu l’amener à s’ouvrir à un accompagnement ?

     

    Conclusion ( 5 lignes) : Les raisons de ma candidature. 

     

    Quelques conseils

    -            Fais relire ton RAEP a plusieurs personnes : les CPC de ta circo, les personnes de la préparation au CAFIPEMF, tes collègues, des personnes hors EN.

    -             Cite des apports théoriques, mais maîtrise-les pour l’oral.

    -             Écris un premier jet dès que tu sais que tu veux passer le CAFIPEMF et laisse-le reposer.

    -             Tu n’as pas besoin d’avoir tes 5 pages avant de l’envoyer en relecture. Grâce aux questions des autres professionnels à qui tu vas envoyer ton rapport, tu vas trouver beaucoup de choses intéressantes à ajouter.

    -             A chaque fois que tu écris quelque chose sur ton parcours, projette-toi en écrivant en quoi cela va te servir comme formateur.

     

        C’est tout pour aujourd’hui. J’espère que ce petit article t’aura aidé si tu passes le CAFI ! Cette première année est difficile, car elle suscite beaucoup de remise en question, d’analyse de sa pratique, mais cela amène des réflexions très enrichissantes sur son travail.

    J’ai beaucoup ressenti le « syndrome de l’imposteur » pendant toute cette période en me demandant si j’étais légitime pour prétendre à cette certification. J’ai finalement accepté le fait que ce n’était pas à moi de juger de ma légitimité et depuis… ça va mieux

    A très vite, 

    Aurore 

    Partager via Gmail Pin It

    10 commentaires
  • lectures pour préparer le cafipemf

    L'aventure du Cafipemf commence et j'ai la.. trouille !!! Tant de choses à lire, le rapport d'activité à réaliser... 

    Malgré tout, j'ai la chance d'être bien préparée en Essonne, avec des formateurs qui nous encadrent et nous conseillent.

    D'après les rapports de jury des années précédentes, les candidats avaient des lacunes sur leurs apports théoriques, alors nos formateurs nous ont donné une petite liste d'ouvrages et de documents à lire. 

    Je vous la livre ici en vous insérant les liens pour les retrouver directement le livre en boutique ou le document en téléchargement.  

     

    Une bibliographie: 

    - Accompagner l'enseignant dans son parcours professionnel, Lucin Arpin, Chenelières Education (celui là m'a beaucoup aidé !) 

    L'agir enseignant. Des gestes professionnels ajustés, Dominique Bucheton, Octares

    Apprentissages numériques et résolution de problèmes, Ermel.  Il existe pour tous les niveaux. 

    - Le rapport Villani/ Torrosian. Les 21 mesures pour l'enseignement des mathématiques. En téléchargement gratuit. 

    Lire la littérature à l'école de la GS au CM2, Catherine Tauveron et Sève Pierre. Hatier 

    Comprendre les textes écrits, Patrick Joule. Retz 

     

    Quelques textes et lois à lire: 

     

     Une  sitographie 

     

    Ça y est, je te vois... tu t'affoles ! Ne t'inquiète pas, je suis loin d'avoir tout lu !

    Si tu as d'autres livres, textes à partager, n'hésite pas à les mettre en commentaire !

     
     
    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique